« Mon rôle est de rêver à voix haute. Réaliser mes rêves d’enfant pour inviter les gens à rêver à leur tour. »

La nuit est pour Romain Lardanchet l’endroit où
le plasticien se projette pour visualiser ses
œuvres. Le jour, cet illustrateur chevronné
passe des centaines d’heures à peupler ses
dessins de chimères mécaniques, quand il ne
désosse pas d’anciennes voitures pour les
transformer en créatures spectaculaires
hybrides. La métamorphose comme sujet de
prédilection, le métal recyclé comme matière
première, la « Mécamorphose » comme
procédé de fabrication qu’il fait sien et dont il
s’amuse à développer depuis 2013 avec ses
collections d’arthropodes du futur. Un
témoignage stupéfiant d’une civilisation
parallèle en voie d’extinction. Ou en pleine
croissance ? À vous de voir.

Inspiré depuis l’enfance par Gustave Doré, Franck
Frazetta, Buichi Terasawa et Shoji Kawamori,
Romain Lardanchet dessine et sculpte. Au cœur
de son œuvre fourmillante, le robot. De l’infiniment
grand à l’infiniment petit, le don d’observation hors
pair du plasticien génère un monde fantastique qui
lui est propre, à la réalité transformée.

Sinueuses et tranchées, les lignes de l’artiste
étonnent de précision, que ce soit dans le trait à la
mine de plomb pour ses dessins, ou dans les
découpes de matériaux transformés pour ses
sculptures.

Le métal peint pour mieux servir ses dernières
œuvres, mais aussi le plastique – malléable, facile à
travailler et résistant, qui dispose de toutes les
propriétés pour donner vie aux visions de l’artiste.

Acheter les créations de romain lardanchet